Top

Papé Papoul : une histoire

Jean-Claude Madaule, illustrateur, fait partie d’une famille originaire de l’Aveyron et plus précisemment du petit village de Combret situé dans le sud-Ouest de ce département.
C’est en hommage aux Aveyronnais et à leur terre qu’il a imaginé ce petit bonhomme si particulier.
Un drôle de paysan, ce Papé Papoul. Béret vissé sur sa tête, veste de bleu de travail, pantalon trop large et gros godillots, ce personnage sans regard ne manque pourtant pas d’expression. Papé Papoul est plutôt un papi à qui on ne la fait pas et qui est doté d’un sacré coup de fourchette.

Papé Papoul : un objectif

Au tout début l’image du personnage a été représentée sur différents supports tels que cartes postales, tee-shirts, porte-clés, etc... Le tout étant mis en vente sur le seul département de l’Aveyron.
Mais très vite, le succès de Papé Papoul a amené Béatrice et Jean-Claude Madaule à utiliser le nom et l’image du personnage en tant que marque pour commercialiser des spécialités aveyronnaises. La finalité étant d’employer leur fille Julia autiste au sein de l’entreprise ainsi créée.
C’est la première étape du projet.
Julia participe donc au colisage des produits vendus, ainsi qu’à la confection des panières et corbeilles que l’on peut commander lors des fêtes de fin d’année. Afin de réussir cette intégration en entreprise dite « ordinaire », Béatrice utilise avec sa fille la méthode dite du « Job Coaching ». Cette méthode de travail consiste à mettre ensemble un adulte autiste et un poste de travail de manière la plus harmonieuse possible. Les tâches demandées à Julia ont donc été progressivement adaptées. C’est le rôle du Job Coach d’aider l’autiste dans le travail qui lui est demandé.


D’autre part afin de socialiser le plus possible la jeune autiste, elle accompagne ses parents sur divers marchés et salons afin d’être également socialement intégrée.


Devant la réussite du projet et en parrallèle de celui-ci, Jean-Claude a créé une association du nom de « Autistes Sans Frontières 84 » et qui a pour but essentiel que l’expérience menée puisse bénéficier à d’autres adultes autistes. Permettre à de nouvelles entreprises de bénéficier d’une méthode d’accompagnement des autistes et ainsi de découvrir les capacités de travail de ces personnes.